Quel est le plus méritant des deux ?

LOIC  est vraiment très fort! tout a été dit sur lui , son inscription "impromptue" et sa victoire!
Certes il avait des atouts, mais le travail restait à faire, Bravo Loïc !
Bravo à Banque Populaire Bravo aussi pour avoir su choisir son porte drapeau!
 

 Tout aussi méritant est OLIVIER notre Lorrain dans cette course, avec son OBPORTUS de 2007, JPK 40; et ce n'est pas tout le retour devrait se faire avec la transat Quebec-St Malo en 2016.
Pour l'instant il est 29° après un arrêt à Cascai pour réparation du chariot de lattes de Grand-Voile.
Quand LOIC est arrivé il lui restait 2500 miles nautiques, ce samedi encore 2277 nautiques!
Il aime bien cette course et en profitera plus longtemps que LOIC, mais il y encore 6 bateaux qui sont derrière lui.  Bravo OLIVIER






Route du Rhum: Olivier ROUSSEY avec OBPORTUS, son Class 40, retourne en Atlantique

De retour à METZ, on s'interresse aux navigations des amis.

La ROUTE du RHUM 2014 à son skipper Lorrain !
Départ dimanche 2 novembre à 14 heures de SAINT MALO!


Déjà remarqué lors de la Transat Jacques VABRE http://www.transat-jacques-vabre.com/fr 
avec son fidèle équipier messin, Philippe BURGER,
Olivier remets cela  en SOLO, avec la route du Rhum! Rien que cela.
 Cette fois ci le Conseil Régional est de la partie.

Roussey Olivier avec OBPORTUS, son JPK40 sur des plans Jacques Valer en  2007.


La qualification s'est faites en Manche :
Le film du départ de la qualification en Manche

En septembre le dernier galop avant l'hivernage.

En septembre, c'est le mois des validations.
Validations des travaux sur le gréement, les voiles, l'électronique, les nouveaux winches, le panneau solaire etc......  Et quoi de mieux qu'une vrai croisière pour cela.
Ce sera un aller retour sur la côte d'azur jusqu'à Nice et un aller retour en Corse. Vingt jours pour tout valider
Autre validation importante : le fond du nouveau projet : l'ouverture aux jeunes.
Pour cela le Directeur de l'École de Voile d'OLGY,  au CYVM, embarque avec nous pour vérifier la faisabilité de l'embarquement de jeunes ou de moins jeunes .
C'est Christian MAHUT qui vient partager cette croisière.


A ANTIBES devant le musée PENET ,  Bernard , Guy et Christian se préparent.



CALVI est déjà là après une traversée de jour, départ tôt, arrivée tardive à la nuit sur les bouées de la rade de CALVI.  Au matin , le spectacle de la Citadelle.
Pour mieux connaitre la CORSE, une virée avec le TGV
le Train à Grandes Vibrations, nous fera découvrir l'intérieur de l'Ile.



Au mouillage de la GIROLATTA  le petit port toujours aussi accueillant et plus ou moins bien abrité.


Au mouillage les habitués de la nourriture facile sont présents,
Les Oblades et les Sars sont là.
Les Castagnoles restent prés de leur rocher.


 
 Le soir arrivée au mouillage.






Pour le retour Pierre nous aura rejoins.
Cela permets de faire des quarts pour une traversée de nuit.
Magnifique spectacle par temps clair où nous apercevons dans la nuit noire les lumières des 2 côtes!
Les conclusions de Christian viendront plus tard sur l'embarquement des jeunes.




 



En août la jeunesse familliale découvre la navigation en 42 pieds!

En Oaut, place aux jeunes!
Sur la plage avant , il y a de la place

Le soir on rejoint le mouillage sous GV seule.

Au mouillage cela peut bouger à PortMan

De belles rencontres sur les quais de Cogolin.



25 noeuds au près, on réduit !




Le vent mammène un peu le drapeau de METZ!

Juillet : "LE BAPTÊME" en famille.

En juillet puis en août Mercator a reçu une partie de la famille.
Pour le 14 juillet nous avons eu droit à une partie du défilé, la partie non parisienne:

un  hélicoptère a hélitreuillé un journaliste depuis un sous marin en rade de Toulon où nous nous trouvions, en fin d'opération il est venu saluer les bateaux au mouillage.

Il y a eu aussi le "baptême" officiel de MERCATOR V, pour son changement de nom.
Le baptême consiste , dans une certaine tradition maritime à laisser s'échapper le "petit serpent" qui suit chaque bateau (son sillage) en pratiquant un brutal coup de barre pour qu'il s'en décolle , le bateau revenant à 360° pour couper ce serpent!  Se forme alors un nouveau "serpent" qui est celui du nouveau nom.

Dans la pratique le bateau s'appelait GRAIN D'SEL, nous nous sommes donc doté d'un paquet de gros sel de mer.
A bord furent réunis les jeunes enfants dont la marraine.
 Ce jour là le vent soufflait fort en rade de Toulon  le serpent était bien accroché à la coque gîtante.

Au moment du coup de barre, en ce 13 juillet, la marraine (BLANCHE GODARD) a jeté à la mer le contenu de ce paquet de sel, en recommandant oralement et avec force, au vieux serpent de rester là, à déguster ce bon sel. C'est notre façon de lui dire au revoir.
Cela a marché!  Le vieux serpent dupé par ce sel frais et de qualité s'est décollé de la coque et s'est régalé sur place oubliant sa mission.
Alors avec la même autorité elle a appelé, avec son frère et sa petite soeur, le nouveau serpent: "Serpent de MERCATOR V viens à nous et suit ce bateau pour toujours". Ce qui fut dit, fut fait;
depuis ce nouveau sillage nous suit.
La photo des acteurs du "baptême".
Chaud et venté le jour du "baptême"
Il manque quelques acteurs dont le photographe.
On verra,  plus tard que le serpent de MERCATOR fut mis peu de temps après, à l'épreuve de sa vigueur en étant obligé de faire un premier et long  voyage vers Antibes, suivi immédiatement d'un allez retour vers la Corse.





La marraine vient de lancer le sel de mer!













Les autres navigations de juin

Nous avons le projet en fin de ce mois de juin, de finir de tester le nouveau bateau avant son départ vers le deuxième tour de la Méditerranée.
Que nous reste t il à vérifier?
Le gréement dormant, le fonctionnement de l'AIS qui reste capricieux depuis son installation et ses révisions, la sécurité et en particulier la sécurité jeune et enfant. Ce dernier point sera fait en juillet avec de jeunes équipages. Aussi renouveler certains drapeaux qui portent le poids des miles!

Pour le gréement pas d'hésitation: une seule adresse: Philippe RACINE à ANTIBES. Philippe est le gréeur attitré des voiliers neufs mis à l'eau à ANTIBES en provenance de LA ROCHELLE.C'est lui qui a préparé également MERCATOR III  et MERCATOR IV.
Le voici à l'oeuvre, fait du hasard ce jour est son 60° anniversaire, BON ANNIVERSAIRE PHILIPPE :
Il va démonter un à un les haubans, les manipuler , les graisser, vérifier les attaches , les éventuels points de rouille et donner le "Bon à Naviguer"




Un tour en haut du mat pour voir les réas, les fixations, le feu de mat, les antennes et girouettes.
  
     Mais pour venir voir Philippe à ANTIBES ce n'est pas simple : 
Le port d'ANTIBES est inaccessible en ce week end de juin : il y a une manifestation importante : LES VOILES D'ANTIBES. 
Pas de place à quai à ANTIBES et dans les ports voisins.  Heureusement l'un reste toujours accessible , grâce à ses prix: le port des "milliardaires" soit le PORT Camille RAYON du nom de son fondateur et créateur de ports , il va fêter son centenaire bientôt.  L'ambiance ne trompe pas : accueil, services, calme et qualité.  Nous ferons une ponction spéciale pour mériter celà. C'est là que Philippe nous rejoindra.Au passage les batteries de services en profitent pour flancher, pas de problème ici le service est efficace: et 2 batteries svp , 2!
Autre avantage de Camille RAYON on est au premières loges pour la régate: ici deux cotres bermudiens : ARCADIA et FULMAR deux ancêtres bien entretenus et vifs.
    
Nous voici parrés pour le gréement. A nous l'AIS, il nous lache devant les ports et à petite vitesse! Signal de détresse  "VSWR fault" c'est l'antenne, trop petite ? mal placée? 
Mais que signifie ce sigle en français TOS : le Taux d'onde Stationnaire. Un teste par ordinateur donne l'antenne en défaut, à moins que ce soit le cable, en 2 parties? Vite un spécialiste qui nous recommande de changer d'antenne.

Aux drapeaux maintenant : voici un spécimen!  et les voici en place:  un appel aux partenaires pour ce renouvellement est nécessaire.  L'image du pays doit être parfaite!