En AVRIL 2016 : préparation de la saison 2016


Ça y est, c'est fait, le printemps est là depuis le 21 mars !
Enfin quelque chose de réjouissant et de stable chaque année.

Voici le programme en GRECE  d'AVRIL et de MAI :


Nous partirons de PREVEZA  pour aller à ATHENES.
En passant par ITHAQUE (ULYSSE)  SCORPIOS  (ex ONASSIS), CEPHALONIE et ses vrais sapins.
Il y aura une suite de mi juin à début juillet.
Puis une navigation en famille en Aout, et un retour à l'hivernage fin septembre, debut octobre.

A la même époque, à OLGY  au club de voile sur la Moselle proche de Metz,  les travaux d'entretien du Club ont repris comme chaque année :
pontons renforcés, quai principal paré avec du bois neuf traité , arbres taillés (plantés sous l'impulsion de notre regretté Président Pierre-Louis)  la saison peut démarrer.
Ouf l'hiver a été long, même s'il ne fut pas très froid , ni très neigeux.
Un problème subsiste : le fort courant dans la Moselle qui a annulé la première régate d'Avril.


MERCATOR se prépare, nous l'avions laissé hiverner à PREVEZA chez IONION MARINE,  il y est toujours en ce début d'avril et rue de plus en plus dans son ber.
Les travaux habituels sont faits : vidange  (moteur et inverseur) préparation de l'hélice qui s'était fortement salie à SYRACUSE et CATANE, moteur d'annexe, révision du BIB, des gilets et extincteurs, remplacements des lampes d'éclairage par des LEDS, un peu de gelcoat sur quelques traces de choc, un rinçage anti-calcaire de l'échangeur de chaleur de refroidissement du moteur, un nouveau taud de grand soleil de 16 m2 pour lutter contre le soleil de l'été grec et constitution d'un stock de fusibles pour les organes électriques principaux!

Et l'équipage ?
La nouveauté est là.  Oh pas chez les capitaines!

Caleb MASTERS est un jeune (18 ans) canadien anglophone de l'Ontario.  Il est actuellement en "Student Exchange" au Rotary Club de Metz Rive Gauche. Le voici avec sa veste rouge à l'arrivée accueilli pas sa famille messine, qui n'est autre que celle de l'actuelle Présidente.
Ce n'est pas un grand voileux, bien qu'il ait déjà fait des ronds sur le lac ERIE.
Mais il aime la découverte.  Il a acquis de bonnes bases pour s'exprimer clairement en Français.

Il n'a pas hésité pour dire OUI, Mais OUI à quoi ?  A une croisière de PREVEZA  à ATHENES.
Départ lundi 25 avril.


Bonne Année 2016


Chers amis navigateurs et 
chers amis de MERCATOR.

Après une année 2015 avec de longues navigations et le retour en GRECE,
via l'ITALIE et la SICILE, nous vous souhaitons à tous une:

BONNE ANNÉE 2016

Pleine de joies maritimes , de vents favorables, juste ce qu'il faut, et de rencontres agréables pour de futurs souvenirs qui vous combleront.

amitiés méditerranéennes.


P.S.
Tout ceci ne peut nous faire oublier l'environnement dans lequel se sont déroulées ces navigations.  Les attentats de Paris, à deux reprises et ce que l'on nomme maintenant "les migrants".  
Nous avons été témoins de  ces mouvements de populations qui ternissent la vocation que nous souhaitions pour  la Méditerranée.

Malheureusement cette mer que l'on voudrait être un lien entre les rivages de la Méditerranée,  a été et est toujours, le théâtre de beaucoup de guerres et de leur conséquences, mais l'on croyait que cette époque était révolue.  

Les combats de LEPANTE en 1571, PONZA, PYLOS, MILOS, NAVARIN et les DARDANELLES enfin en 1915.
La liste n'est pas exhaustive, voir la liste des batailles navales donné par WIKIPEDIA.

Non cette époque n'est pas encore révolue, on y voit aujourd'hui trop de misères, et même des criminels aux théories moyenâgeuses cachés dans cette misère. 
Faire le tour complet de la Méditerranée en voilier est devenu totalement impossible aujourd'hui. On peut même y croiser  des porte-avions en état de guerre! Il y a dix ans c'était presque possible avec 1 ou 2 sauts de moutons.
Faut il se fermer les yeux et s'en détourner ?
Non, pour marquer notre volonté de poursuivre et d'apporter un message de paix, tout en restant prudents, nous hissons comme notre ami marseillais de l'Harmattan ce drapeau marque de confiance par la symbolique de ses couleurs et marque de deuil par sa position.




En Septembre, la GRECE et ...... rien d'autre !!

Nous avions laissé MERCATOR à CATANE en SICILE, dans une marina douteuse pour la propreté, mais bon marché, sous une chaleur torride fin août, nous l'avons retrouvé dans la même chaleur le vendredi 18 septembre. Fort heureusement dés la première sortie, le dimanche, alors que nous suivions la régate dominicale, les choses ont changé, une bonne douche - prolongée..... -prés de RIPOSTO a rafraîchi l'atmosphère et cloué l'équipage dans cette petite ville sans ambition, si ce n'est celle d'échapper aux fureurs de l'ETNA qui la domine du haut de ses 3350 mètres!


A CATANE le scooter est très présent, quelques spécimens très personnalisés se découvrent au hasard des rues.

L'ETNA est imposant, il fume en permanence même lorsqu'il est enneigé une grande partie de l'hiver.
   
Un classique en ITALIE : la cathédrale ou DUOMO , ici à CATANE beaucoup de baroque.


Le symbole de la ville de CATANE : l'éléphant de lave noire.
Après RIPOSTO et sa grande marina moderne mais relativement onèreuse, une longue étape de 80 milles nautiques, nous attends vers ROCELLA IONICA seul port calabrais avant CTPTONE.
Nous passerons de la SICILE à la CALABRE.



Ici le passage du CAPO SPARTIVENTO à l'angle du "gros orteil"

Le CAPO SPARTIVENTO avec son phare, les nuages rappellent la douche de la veille et le coup de vent reçu à l'aplomb du canal de MESSINE (2 ris pendant 2 heures) 



Des rencontres le long de la plate cote calabraise : un voilier de tourisme, ici une caique Grecque, gréer en ketch, cousine des gulets turcs. La Grèce approche.

Cette cote plate de Calabre se prête bien aux éoliennes qui se sont multipliées depuis notre dernier passage en 2003. Également les champs de panneaux solaires ont fleuris.

Une surprise à ROCELLA IONICA notre but, nous arrivons en début de nuit. Appel à la capitainerie qui nous refuse l'entrée pour cause de bancs de sable voyageurs8! Il faut être accompagné par une pilotine du port, et à cette heure tardive par de pilote pour la pilotine.
On nous propose de jeter l'ancre le long de la plage et "on viendra vous chercher demain matin".
Quitte à etre bercé par la houle nous poursuivons vers CROTONE 50 milles plus loin.



Où nous arrivons de bonne heure: petit déjeuner à l'ancre car la mer est calme, bains et petit somme.
Nous voici au ponton de CROTONE dans l'ombre de PYTHAGORE et de MILON, Milon de Crotone est l'un des plus célèbres athlètes de la Grèce. Il est le disciple de Pythagore et
Il obtient son premier titre olympique de lutte en juniors en 540 plus de 25 suivront.
CROTONE est aussi un vestiges de la Grèce en Sicile et Italie du Sud: la "GRANDE GRECE"
A CROTONE se confirme le problème des migrants, nous les découvrons aux abords du "bureau des étrangers" à attendre nous ne savons quoi, il sont jeunes, noirs pour la plupart et fort calme.
Les journaux font leur UNE avec cette actualité : 260 migrants secourus vers le port de CROTONE, beaucoup sont choqués.
D'autres migrants de la mer : les dorades coriphènes (qui porte un casque .... grec?) que l'on retrouve relativement abondante dans les étalages en été saison de sa pêche. Commune en mers chaudes, la coryphène est de plus en plus représentée en Méditerranée, elle migre.

Adieu CROTONE, une traversée du golfe de TARENTE    plus loin et nous voici au bout du bout de l'Italie : SANTA MARIA DI LEUCA.  Avec son phare et son escalier mussolinien : je suis la porte de l'Europe. Nous avions déjà vue les villas très spéciales : de vraies follies.
On ne s'attarde pas à SANTA MARIA où la marina est acceuillante.
La météo prévoit un petit 10 à 16 noeuds pour la traversée du détroit d'OTRANTE vers la GRECE. C'est une JOLIE BRISE selon Monsieur BEAUFORT.
Voici la méréo prévue : 10 à 16 nds rafale à 18.

Ce détroit est un entonnoir celui de la mer ADRIATIQUE. Chic, on va avancer un peu grace au vent.
En effet dés la sortie du port et les premiers milles: 14/15 noeuds et MERCATOR se régale : au dessus de 7 voir 8 noeuds de vitesse. Cela change du moteur qui nous a semblé un peu poussif : impossible de dépasser 5,5 nds à 2000 tours, bizarre, bizarre, on verra plus tard pourquoi.

Puis les 18 nds sont dépassés on est déjà à 20 , c'est la bonne brise, on avait mis un ris au départ dans la GV nous voici avec un ris dans le génois. 
Puis très rapidement on est au dessus : 2 ris partout. 
C'est normal on est au milieu du canal d'OTRANTE, cela ne va pas tarder à baisser.
Que nenni, cela monte encore et la mer se forme : Voir la vidéo :  Seulement 2 ris pour l'instant! 

La mer monte et remonte au 3/4 de la route des 50 milles on arrive dans les 28/30 nds, le vent frais est dépassé et rafales à 32/35 alors là c'est du GRAND FRAIS.
Pas d'hésitations 3 ris partout: on ralentit un peu surtout que la mer se creuse, mais cela avance toujours bien, le bateau reste souple pas de saut de cabri, nous avons la bonne monture.
On se félicite d'avoir fait poser ce 3° ris.
Et je me félicite d'avoir à bord deux bons barreurs expérimentés et résistants.
Merci Gérard de nous avoir accompagné.
 
Vivement OTHONI et son abri, cela va durer 3 heures avant le havre.
Pour un havre, c'en est un, mer plate à la cote sous le vent,
avec la nuit le vent tombe enfin , mais sans s'arrêter.
La météo s'était trompé sur 5 sources distinctes:
LaMMa, Meteo Consult, Passage-Weather, Windfinder, seul POSEIDON avait un cran de plus.

A l'arrivée : tous au bistrot, pardon à l'unique taverne du minuscule village et notre premier OUZO, avec une moussaka bien venue.
A OTHONI il y a depuis 3 ou 4 ans un minuscule port solide et assez abrité.
Le vent y fait encore bien flotter le drapeau de METZ et la GV se repose.
La Banque Populaire a bien "encaisser" grâce à ses 3 ris.
Une nuit de sommeil et on repart vers CORFOU au moteur!
25 milles, MERCATOR ne va pas vite au moteur i Il faudra aller voir en dessous.
Arrivée en rade de GOUVIA le réveil est somptueux tout en couleurs douces.

Arrivée à GOUVIA


Superbe et idéal pour le bain, on en profite pour vois l'hélice : elle est blanche et épaisse, il semble qu'elle soit recouverte d'un corail nain! Une explication. Cela nous rappelle SYRACUSE en 2011.
La météo promet du beau temps, on repart ici le fort vénitien de CORFOU ville.

Au pied du fort la vieille marina MANDRAKIS au pied de la vieille ville.
On ne sera pas à PAXOS pour le déjeuner, ce sera en mer.
PAXOS incroyablement typique et calme avec ses vieilles barques qui vont pêcher pour nous le DENTI que nous dégusterons le soir.


Après PAXOS nous arrivons à PREVEZA pour l'hivernage.
Installation très particulière à notre place:

Là nous découvrons les problèmes de l'hélice : une couche dense de coquillages qui nous  fait perdre entre 1 et 1,5 noeuds au moteur, comme à SYRACUSE en 2013 on dirait du corail!
Qui a rencontré ce problème et comment le résoudre?  Sachant que l'hélice a été traité avec une peinture sous marine érodable et pas de trace de ce coquillage sur la coque: il est attiré par le bronze de notre JPROP, des traces dans le propulseur d'étrave.




Ensuite départ pour ATHENES en passant par cette réplique du viaduc de MILHAU
c'est le viaduc d'ANTIRION, 6 heures de bus et nous voici dans ATHENES la grande mégalopole.



Une grande attraction à ATHENES la relève de la garde des EVZONES place SYNTAGMA
voir la vidéo : relève des EVZONES

L'équipage à ATHENES:
Bernard, Gérard et Guy


Sur la place SYNTAGMA à ATHENES qui a connu les expressions populaires les plus diverses,  cette galère nous fait réfléchir aux conditions de circulation de nos anciens.
Pas de GPS, ni d'AIS ni d'internet et ses prévisions météo. Dur dur d'être navigateur au temps d'ULYSSE. La seule chose qui reste constante est la nécessité du moteur : Perkins ou Volvo ce jour, rames et galériens au temps d'Ulysse.


Dur dur d'être athénien aujourd'hui , la ville n'a pas changée mais les conversations oui.
L'homme de la rue ne comprends pas ce qu'il lui arrive, il faut serrer et encore serrer la ceinture.
"Pourquoi, quel crime ai-je commis ?"
Ce n'est pas toi qui a pêcher mais les gouvernements que tu as élu!
"Mais je viens de voter .... TROIS fois cette année,  pour d'autres!"
"Cela ne suffit-il donc pas?"
En guise de consolation, l'homme de la rue découvre qu'il y a plus malheureux que lui :

c'est le : "διακινούμενων", ..... traduction :  le  ....  MIGRANT!


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Notre programme 2015 est achevé : 

 TOULON - ROME - SYRACUSE - CORFOU - PREVEZA,   et bientôt 2016 .....










Chaud, Chaud le moi d'Aout en Italie du sud.


Le parcours du mois d'août : de Rome à Syracuse en 13 étapes
Les merveilles de l'AIS : qui est où ? et quand nous rencontrerons nous ? Mercator est équipé d'un receveur - émetteur (classe B) .  De plus grâce
au site "MARINE TRAFFIC",  il renvoie sur les portables sa propre image et sa position.
Partons  vite de Circéo d'autant que les prix de stationnement battent des records.
Onéreux les pontons en châtaigniers.

 
 
De Circéo à Gaeta , tout s'est bien passé - au début -
 Les voiles se gonflent fièrement, Puis un gros grain noir arrive et le vent change ... trois fois de sens , nous sommes  sous le grain.  Il ne reste qu'à affaler les voiles qui changent de bord toutes les 5 minutes; remettre le moteur , mettre les cirés , car tout ceci s'accompagne d'une pluie violente, et faire le gros dos.  Mais cela ne dure pas plus de 2 heures, le vent emportera le grain plus loin en pleine mer.

Le gros dos sous l'orage, avec le rocher de Circéo au loin.
L'ais enregistre l'orage : le signal est remplacé par un pointillé, pas de connexion sous l'orage !
L'arrivée à GAETA est plaisante   petit port typique .     Puis c'est le cap vers NAPLES et ses approches.Nous irons à BAIA pour commencer, où nous avons reçu un acceuil très sympathique

Chez Giovanni , Nautica Fusaro

Et voilà les boutiques bariollées de 1000 articles différents.





  N'oublions pas que l'art lyrique est ici chez lui , voici LA TRAVIATTA au theatre San Carlo 
 Naples est un puits - sans fond - de diversité et de couleurs 1,5 jour est nettement insuffisant pour prétendre la connaître 






  et surplombe POMPEI, immense ville , il faut un jour entier pour voir cela .  La description détaillée de la ville  sur ce site.





le magnifique temple de Neptune, pour plus de détails :   voir le site  de Paestum










La traversée du détroit par MERCATOR, respect des corridors, zig zag autour du bateau de pêche à l'espadon, arrêt bref à Messine et Marina de Reggio di Calabre. 


 à REGIO petit marché aux poissons, ce soir ce sera Linguine au Vongole !




Le drapeau de METZ est fier d'être là.
Le soir dans la baie, le coucher de soleil, un moment de repos après ces miles au moteur, chaleur = pas de vent!
Oui pour être franc, nous avons souffert de la chaleur, très chaud cette fin du mois d'aout en Sicile.
Pour avoir un peu de fraicheur, le soir il faut mouiller dans la sublime baie de Syracuse et se laisser bercer par le paysage au soleil couchant.

Pour finir une remontée vers CATANE où nous laissons le bateau dans un port d'une propreté moyenne, le temps d'un retour en Lorraine bien mérité.

Sur le vol de retour, ce fut très  .... volcanique !
L'Etna pour commencer, le Vésuve pour finir et entre les 2 le Stromboli !

On sait maintenant pourquoi il fait si chaud !

En septembre nous irons en Grèce pour comparer.